2013

Cambodge : Est-ce que le boycott par le CNRP des sièges à l’Assemblée Nationale équivaut à un renoncement ?

Le CNRP a menacé de boycotter l’Assemblée nationale sur les allégations d’irrégularités et des inexactitudes dans la déclaration des résultats des élections du 28 Juillet, mais le Premier ministre Hun Sen a prévenu le principal parti d’opposition qu’ils perdront leurs sièges s’ils mettent cette menace à exécution. Mais est-ce que cet avertissement est valable constitutionnellement ? Quelles sont les possibilités si une partie refuse de prendre leurs sièges au Parlement? Quel serait l’impact du boycott sur le fonctionnement de l’Assemblée Nationale au Cambodge ? Conformément à l’article 76, l’Assemblée nationale doit être composée d’au moins 120 membres, mais il n’existe aucune autre disposition qui indique que l’Assemb...

Cambodge: L’appel du Yorm Bopha – Le conflit du Lac Boeung Kak en bref

Yorm Bopha, une fervente militant des droits fonciers, particulièrement impliquée dans le conflit du lac Boeung Kak, avait reçu une condamnation pour violence volontaire avec circonstances aggravantes confirmée par la Cour d’appel. La décision, rendue le 15 Juin 2013, a été fortement critiquée par les groupes de défense des droits de l’homme au Cambodge, de nombreux commentateurs qualifiant ces accusations portées comme politiquement motivées. Mais dans quel contexte l’affaire se déroule-t-elle ? Administration des terres au Cambodge La propriété foncière au Cambodge a été abolie pendant la période du Kampuchea démocratique, de 1975 à 1979, période pendant laquelle toutes les propriétés appartenaient à l’Etat. En 1979, le régime de Pol Pot fut renversé par les armées camb...

Egypte: l’éviction du président Mohamed Morsi et la suspension de la Constitution

Introduction Le mercredi 3 Juillet 2013, dans une déclaration télévisée, le chef militaire Abdel Fatah Khalil al Sisi a annoncé la destitution du président Mohamed Morsi par l’armée et la suspension de la Constitution: “Le peuple égyptien appelle à l’aide, il n’appelle pas à tenir les rênes du pouvoir ou de la domination, mais à s’acquitter de sa responsabilité civile”. Adly Mansour, le chef de la Cour constitutionnelle, a été nommé président par intérim le Jeudi 4 Juillet 2013. D’un jour à l’autre, la situation en Egypte a évolué d’une manière inattendue. Contexte Le 30 Juin 2012, Mohammed Morsi, leader des Frères musulmans, a été le premier président librement élu de l’Egypte. Un an après son élection, le mécontentement a grandi...

Cambodge : Lancement officiel de la campagne électorale

Aujourd’hui, le 27 Juin 2013, la campagne électorale est officiellement lancée au Cambodge, ce qui signifie que les citoyens cambodgiens vont aller aux urnes dans 30 jours. À cette occasion, nombreux cambodgiens – principalement des étudiants – vêtus de polos et casquettes à l’effigie de leurs partis politiques, agitant des drapeaux cambodgiens, criant des slogans politiques, ont défilé de part et d’autre de la capitale dans une humeur joviale souriant à la foule rassemblée le long de la route. Bien que clairement présente entre les dirigeants politiques, aucune tension n’a transparu lors des manifestations, même lorsque les deux camps majeurs se rencontraient au détour d’une rue. Entassés dans des camions, sur des motos, ou dans des tuk-tuks, ils ...

Cambodge : le processus électoral

Contexte En 1991, après avoir souffert de la guerre civile pendant deux décénnies, un nouveau tournant se dessina pour le système politique cambodgien. Tous les belligérants signèrent les Accords de Paix de Paris dont les buts principaux étaient l’établissement d’un cessez-le-feu et la tenue d’élections démocratiques. En 1993, une Constitution démocratique a été adoptée. Selon l’article 78 de la Constitution cambodgienne, les élections ont lieu tous les cinq ans. Le Gouvernement est limité et est responsable devant l’Assemblée Nationale. Célébrant ses 20 ans cette année, la Constitution cambodgienne de 1993 aura déjà vu les éléctions législatives se tenir quatre fois, et assurera une organisation démocratique des élections nationales du 28 juillet 2013. Afin de mieux comprendre le pr...

Cambodia: the electoral process

Background In 1991, after having suffered of civil war for about two decades, the Cambodian political system marked a new turning point. All belligerents signed the Paris Peace Agreement, whose main purposes were to establish a ceasefire and hold democratic elections. It is no later than September 21, 1993 that a democratic Constitution was adopted. Under article 78 of Cambodian Constitution, the elections are held every five years. The Government is borned by the National assembly and shall be held accountable to this same body. Celebrating its 20 years this year, the 1993 Cambodian Constitution already saw the general elections being held four times, and will insure that the July, 28 2013 general elections will be held democratically. In order to better understand the electoral process i...