parties civiles

Déclarations sur les souffrances des parties civiles aux CETC

Dans les systèmes nationaux de procédure pénale faisant place aux parties civiles, celles-ci expriment leurs souffrances au fur et à mesure de leur déposition. Aux Chambres extraordinaires au sein des tribunaux cambodgiens (CETC), les quinze premières parties civiles venues déposer entre décembre 2011 et mi-mai 2013 dans le cadre du premier procès de l’affaire 002, n’ont pu parler de leurs souffrances qu’après les interrogatoires des autres parties sur les faits en cause. Le Président de la Chambre de première instance (la Chambre) exigeait en effet des avocats des parties civiles, que ceux-ci évitent de poser à leurs clientes, des questions relatives à leurs souffrances. Ces parties civiles ont bénéficié après leur déposition, d’un moment dans l’audience spécifiquement réservé à l’express...

Les déclarations sur les souffrances des parties civiles aux CETC

Dans les systèmes nationaux de procédure pénale faisant place aux parties civiles, celles-ci expriment leurs souffrances au fur et à mesure de leur déposition. Aux Chambres extraordinaires au sein des tribunaux cambodgiens (CETC), les quinze premières parties civiles venues déposer entre décembre 2011 et mi-mai 2013 dans le cadre du premier procès de l’affaire 002, n’ont pu parler de leurs souffrances qu’après les interrogatoires des autres parties sur les faits en cause. Le Président de la Chambre de première instance (la Chambre) exigeait en effet des avocats des parties civiles, que ceux-ci évitent de poser à leurs clientes, des questions relatives à leurs souffrances. Ces parties civiles ont bénéficié après leur déposition, d’un moment dans l’audience spécifiquement réservé à l’express...