Share This Post

Soutien aux défenseurs des droits de l'homme

Victoire provisoire à la Commission africaine pour 29 défenseurs des droits de l’homme éthiopiens

Victoire provisoire à la Commission africaine pour 29 défenseurs des droits de l’homme éthiopiens

Annemasse, France – Le 15 février 2015, la Commission Africaine des Droits de l’Homme et des Peuples (la Commission Africaine) a remis ses premières mesures provisoires contre l’Éthiopie dans une affaire soutenue par les experts juridiques Dr. Abadir Ibrahim et Dr. Awol Allo, assistés des Consultantes Principales de Destination Justice, Silvia Palomba et Doreen Chen ainsi que de leur équipe du Programme de Contentieux International.

L’affaire implique 29 défendeurs des droits humains (DDH) éthiopiens. Il s’agit de religieux, d’universitaires et de leaders de la société civile emprisonnés depuis le mois d’octobre 2012 et jugés pour offenses à caractère terroriste après avoir guidé un mouvement de protestation contre de graves ingérences faites à la liberté de religion par le Gouvernement.

Depuis le mois de juillet 2011, le Gouvernement éthiopien a forcé le peuple à assister à des formations ayant pour objectif visible de les convertir à la secte islamique Ahbash. Le Gouvernement a expulsé les musulmans non-membres d’Ahbash de leurs postes, fermé les écoles musulmanes et réprimé les leaders d’opposition parmi lesquels les 29 défendeurs des droits humains dont il est question dans ce cas.

Pendant une longue période, les 29 défendeurs des droits humains ont été gardés au secret et jugés  in camera. Néanmoins, des preuves préoccupantes ont émergé démontrant que les parties ainsi que leur entourage aient été soumis à la torture ayant pour objectif de recueillir leur aveux.  Leur procès a été marqué par des irrégularités procédurales flagrantes en violation de leur droit à un procès équitable. Les leaders du Gouvernement, incluant le Premier Ministre ont notamment déclaré que les 29 défenseurs des droits humains étaient des terroristes avant et pendant leur procès. La télévision d’État a aussi diffusée des programmes, notamment un documentaire, qui fait état des mêmes déclarations.

Les mesures provisoires prisent par la Commission Africaine oblige le Gouvernement éthiopien, dans les cas de ces 29 défendeurs des droits humains, à enquêter sur les allégations de torture et de non-respect de leur droit à un procès équitable. Le Gouvernement est spécifiquement requis de s’abstenir de faire des déclarations préjudiciables au droit à la présomption d’innocence de ces 29 personnes, ainsi que de respecter la confidentialité entre l’Avocat et son client, et de respecter le droit à un procès équitable.

Le Dr. Ibrahim, Avocat principal dans cette affaire, a applaudi la décision de la Commission Africaine en la qualifiant de « démarche courageuse  et de signe prometteur pour la protection des droits humains en Afrique ». Silvia Palomba, Co-directrice du Programme de Contentieux International de Destination Justice, a quant à elle fait l’éloge de la décision de la Commission de “protéger les droits légitimes et fondamentaux de tous les défenseurs de droits de humain”.

Les mesures provisoires sont une victoire intermédiaire pour une affaire aussi large que celle que les Dr. Ibrahim et Dr.Allo, soutenus par Destination Justice, ont amené devant la Commission en Janvier 2014. La Commission avait différée sa considération initiale du cas à la suite de l’éruption  du virus Ebola en Afrique de l’Ouest.

La Commission Africaine doit maintenant décider de l’admissibilité de l’affaire, et de manière subséquente, de ses mérites substantiels. Parallélement à cette affaire, Dr. Ibrahim, Dr. Allo, et Destination Justice, poursuivent aussi des actions supplémentaires, notamment en représentant les 29 défenseurs des droits humains devant des mécanismes de droits de l’homme des Nations Unies à Genève.

* * *

Pour plus d’information sur les mesures provisoires ou l’affaire en général, contactez Dr. Abadir Ibrahim, Dr. Allo, Mme. Silvia Palomba et Mme. Doreen Chen à info[@]destinationjustice.org.

Abadir Ibrahim et Awol Allo sont des experts juridiques indépendants qui avec le soutient de Destination Justice, ont assisté de mannière pro bono les 29 défendeurs des droits humains. Destination Justice est une organisation indépendante à but non lucratif dans les domaines de la gouvernance et du développement. Pour en savoir plus sur cette organisation, cliquez ici.  Silvia Palomba et Doreen Chen sont des Avocates internationales, et consultantes principales à Destination Justice; pour en savoir plus, cliquez ici. Suivez @DestnJustice sur Twitter et aimez Destination Justice sur Facebook.

 

Share This Post