Skip to content Skip to footer

Accès à la justice

Destination Justice estime que les mécanismes existants et effectifs d’accès à la justice sont fondamentales dans l’évaluation du caractère démocratique qu’une société observe. Nous pensons fermement que dans ce processus, les autorités ne sont pas les seules à devoir fournir un cadre structurel et juridique adéquat, mais que les acteurs civils et privés ont aussi une part de responsabilité dans la coopération et la promotion d’un contexte de responsabilisation qui bénéficiera à l’ensemble de la société.[Nous contacter]

Renforcer le système juridique par l’assistance aux autorités

L’accès à la justice est avant tout réalisable lorsque ceux qui occupent des postes à responsabilité peuvent efficacement, et d’une manière bien informée, délivrer les données juridiques et judiciaires nécessaires à leurs électeurs. Renforcer les capacités et la fiabilité des administrations fixera une dynamique constructive et positive, non seulement parmi les fonctionnaires, mais aussi dans leurs interactions avec la population. En observant d’eux-mêmes les progrès réalisés dans la communauté qu’ils représentent, les autorités seront encouragées à poursuivre des objectifs qui ont un impact direct sur la société. Renforcer l’engagement direct et la participation aux objectifs produiront assurément un sentiment d’appropriation par rapport aux résultats finaux de différentes initiatives, et en favoriseront la durabilité.

Soutenir les acteurs de la justice

Un large éventail d’acteurs privés, tout autant que la société civile, sont essentiels à l’établissement d’un secteur de la justice efficace et transparent. Faciliter leur participation active et l’accroissement de leur influence dans le fonctionnement de la justice n’est pas seulement une mesure qui favorise l’équilibre des pouvoirs dans les environnements observant un développement rapide et changeant, mais permet aussi de réduire le risque de leur aliénation au cours des développements politique, judiciaire et juridique. En valorisant ces acteurs à un certain degré de pertinence, les canaux de responsabilité avec les autorités qui engagent le système de justice seront assurément favorisés.

Faciliter l’adhésion de la communauté internationale

La communauté internationale encourage et appelle à l’application de standards ou pratiques universelles au sein de tous ses États membres. Ainsi, elle a le devoir de chercher tous les moyens possibles pour communiquer et mettre en œuvre ses recommandations dans des contextes particuliers. Aider ces institutions internationales à aborder de façon pragmatique à la fois les garants de droits et les acteurs de la justice est un processus à double sens qui peut dès lors bénéficier à toutes les parties participantes.

Promouvoir les modes alternatifs de résolution des conflits

Un système judiciaire efficace, équitable et neutre est incontournable pour la promotion de l’état de droit dans n’importe quel environnement politique et social. L’existence de modes alternatifs de résolution des conflits (MARC) peut non seulement faciliter l’efficacité du système judiciaire par l’allègement de sa charge de travail, mais peut aussi, en renforçant la prise de conscience générale que les différends peuvent être résolus par des moyens alternatifs, favoriser une communauté plus harmonieuse. Les MARC établis au niveau communautaire, tels que leur faible coût, leur approche globale et un niveau de confiance plus élevé, ont pour avantage de permettre à des groupes et individus les plus défavorisés de chercher une solution à leurs différends.

Comment?

  • Meilleure accessibilité à l’information juridique et légale
  • Renforcement de la compétence des autorités par le biais de formations adaptées
  • Facilitation de la mise en réseau et de l’établissement d’une discussion entre gouvernement, acteurs privés et la société civile
  • Accroîssement de la sensibilisation aux MARC

[Nous contacter]

Nos projets :